Thierry Broussegoutte

consultant / formateur / intégrateur web
vendredi 20 octobre 2017

Note utilisateur: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Le commodore 64 fête ses 30 ans

J’ai acheté mon premier ordinateur en 1984 pour moins de 2000 Francs, le montant de mes économies. C’était un Commodore 64, un gros clavier relié à ma télé et un lecteur de cassettes pour charger les programmes.

Avec son processeur 8 bits, ses 64 Ko de RAM, sa carte graphique 16 couleurs et sa puce sonore  3 voix, … (ne riez pas),  il était beaucoup plus performant que l’Apple II de l’époque.

Il deviendra l’ordinateur personnel le plus vendu au monde (22 millions d’unités), et sera plébiscité par les joueurs grâce à son immense  logithèque : Summer Games, Defender of the Crown, Barbarian, …

La saga Commodore

Travaillant avec le dépositaire locale, j’ai ensuite acquis un Amiga 1000 qui était un véritable bijou technologique n’ayant rien à envier à l’Apple Macintosh. Ses circuits intégrés et son processeur  graphique étaient les plus puissants du moment, permettant des définitions d’écran élevées et un affichage fluide apprécié par les gamers mais aussi les infographistes.

Pour des raisons professionnelles je suis passé au Commodore PC 20 qui était un compatible PC de très grande qualité de fabrication allemande, avant de sombrer définitivement dans le monde des PC.

Quant à la marque mythique elle disparue en 1996 pour faire une brève apparition en 2007. Elle renait de ses cendres en 2010, avec la création de la société Commodore USA en Floride.

Un monstre sous un capot vintage

Commodore USA propose une réplique exacte du C64, mais aussi des versions plus modernes du Vic et de l’Amiga.

Le nouveau Commodore 64, dont l’ancêtre a fêté ses 30 ans le 3 aout dernier, a gardé sa carapace d’origine, mais il peut renfermer un processeur Intel Dual Core 2.13 GHz, 4 Go de mémoire DDR3, un lecteur DVD Blu-Ray et un disque SATA HD de 1 To !

Sur le principe des barebones, ce « clavier » peut aussi être vendu vide.

Dans les années 80, la stratégie de Jack Tramiel, le fondateur de Commodore,  était de proposer des ordinateurs puissants à des tarifs accessibles pour tous. A sa sortie le C64 était vendu à 595$ alors que l’Apple II et l'IBM PC avoisinaient les 1500 $.

Aujourd’hui,  si performances et qualité sont toujours au rendez-vous, la politique de prix de la nouvelle société est légèrement différent, le Commodore 64 complet coûte pas moins de 1295$ !

La "révolution" à définitivement viré de bord!

 Commodore USA en images ...

Thierry Broussegoutte formateur informatique
Microsoft Certified Desktop Support Technician

0
0
0
s2sdefault

Formation Virtuemart SEO Joomla référencement video formation joomla sécurité Formation Libreoffice writer Formation libreoffice initiation Calc Formation calc bases de données Formation impress libreoffice openofffice formation LibreOffice Base

Formations Joomla Virtuemart 3 Référencement Sécurité Formations Openoffice Libreoffice Writer Calc Impress Base